La maladie veineuse

Lexique

Bas de compression (1)

Bas est le terme général pour chaussettes, bas-cuisse, collants.

Il permet d’améliorer la circulation sanguine lors d’une insuffisance veineuse en diminuant la dilatation veineuse et en empêchant le sang de redescendre vers le pied.
Il existe 4 classes de bas de compression en fonction de la pression
exercée :

  • classe 1 : compression faible,
  • classe 2 : compression moyenne,
  • classe 3 : compression forte,
  • classe 4 : compression très forte.

 

Compression veineuse (1)

Il s’agit d’appliquer sur un segment de membre une pression par un matériel élastique (bandes, chaussettes, bas, collants).

La compression veineuse :

  • réduit la dilatation des veines,

  • augmente la vitesse d’écoulement du sang veineux,

  • diminue le volume du membre avec un effet anti-œdème.

 

Hémorroïdes (2,3,4)

Les hémorroïdes sont des veines situées au niveau de la zone anale (anus, rectum, et tissu les entourant).

Ce sont des structures anatomiques normales et indolores, qui ne révèlent un aspect pathologique que lorsqu’elles évoluent vers une maladie hémorroïdaire.

Les problèmes apparaissent lorsque survient une crise hémorroïdaire, causée par une dilatation anormale de ces veines. Ces hémorroïdes dilatées peuvent alors s’extérioriser pour former une sorte
de « boule » au niveau de l’anus. Cette crise hémorroïdaire se traduit par une gêne plus ou moins importante. Démangeaison, irritation, et petits saignements pendant ou après les selles (retrouvés sur le papier-toilette ou sur les sous-vêtements) constituent le trio de symptômes habituel des hémorroïdes.

Généralement, la crise hémorroïdaire ne présente pas de caractère de gravité et elle doit régresser en quelques jours.

 

Impatiences (1)

Besoin impérieux de mobiliser les jambes.

 

Insuffisance veineuse (1)

L’insuffisance veineuse, dont la manifestation la plus commune est la sensation de jambes lourdes, est due à une mauvaise circulation du sang.

Les veines servent à faire remonter le sang vers le cœur grâce à leur contraction et à un système de petites valves appelée valvules (clapets orientés de bas en haut qui jouent le rôle d’anti-reflux).

Si la paroi des veines perd de son élasticité naturelle et si les valvules sont endommagées, le sang a du mal à remonter depuis le bas des jambes, et les troubles circulatoires s’installent.

 

Jambes lourdes (1)

Les jambes lourdes représentent l’un des principaux symptômes de l’insuffisance veineuse.

Cette sensation désagréable, due à une mauvaise circulation veineuse, est majorée au cours de la journée, après position debout ou assise prolongée ou encore par la chaleur (exposition prolongée, chauffage au sol).

Les jambes lourdes peuvent être soulagées de plusieurs manières :

  • surélévation des jambes en position assise ou allongée,
  • activité physique telle que la marche,
  • douche froide,
  • compression veineuse par des bas ou des chaussettes.

 

Veinotoniques

Les veinotoniques sont des médicaments le plus souvent formulés à base de plantes.

Ils agissent essentiellement en augmentant la tonicité de la paroi des veines et la résistance des petits vaisseaux sanguins.

Ils sont utilisés :

  • dans le traitement des troubles de la circulation du sang dans les veines : jambes lourdes, douleurs, sensations désagréables de crispation des jambes dites « impatiences » particulièrement le soir au coucher,
  • dans le traitement de la crise hémorroïdaire pour soulager les douleurs anales et les sensations de congestion.

 

 

1.    THEME 136 - Insuffisance veineuse chronique. Varices. Collège de Médecine Vasculaire et de Chirurgie Vasculaire. Juin 2010.
2.    Zeitoun JD, de Parades V. Pathologie hémorroïdaire : de la physiopathologie à la clinique. Press Med 2011;40:920-926.
3.    Kaidar-Person O, Person B, Wexner SD. Hemorroidal disease: a comprehensive review. J Am Coll Surg. 2007.;204:102-17.
4.    Mathieu MJ, Fonteneau JM. Le manuel porphyre du préparateur en pharmacie. Ed Porphyre 2008.